Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Quand et comment déguster un Whisky ? Les conseils simples de votre caviste spécialisé à Caen

Quand et comment déguster un Whisky ? Les conseils simples de votre caviste spécialisé à Caen

Le 13 janvier 2021
Quand et comment déguster un Whisky ? Les conseils simples de votre caviste spécialisé à Caen

Les amateurs de Whisky prennent leur dram (leur petit verre de whisky) très au sérieux. Comment le déguster ? Quel est le meilleur moment ? Sec ou avec de l'eau, et quid des glaçons ? Quel est le verre le plus approprié ? Autant de questions qui animent les conversations des aficionados et nourrissent des débats passionnés. Votre caviste Ma cave à Whisky situé à Epron au porte de Caen va vous donner quelques éléments de réponses.

Quand déguster un whisky ?

Au préalable, il convient de préciser de quel whisky on parle. Nous qualifierons le Single Malt comme "whisky de dégustation" tandis que le Blend est plutôt un whisky de plaisir et de soif.

A cette question on a envie de répondre par une boutade : quand vous en avez envie ! Mais on a tendance à déguster le whisky le plus souvent en apéritif, et quelque fois en digestif, même si, depuis quelques années, on découvre de nouvelles habitudes de consommation. Un blend ou un single malt, plutôt jeune et léger, conviennent parfaitement avant de passer à table. En fin de repas, on recherchera un profil plus proche de celui d'un digestif, soit d'une eau-de-vie plus complexe, et donc un single malt plus âgé avec un caractère aromatique prononcé et une longue finale.

Boire son Whisky Sec ou avec de l'eau ?

C'est un vaste débat qui divise les amateurs, mais pas les professionnels. Sachez que les maîtres-assembleurs ont pour habitude d'ajouter de l'eau aux whiskies qu'ils échantillonnent quotidiennement dans leur laboratoire. Ils l'étendent même copieusement, descendant le degré alcoolique à 25 %, ce ci afin de mieux capter les arômes et les imperfections de la distillation, car l'eau élargit la palette aromatique. Pour autant, ils le goûtent très rarement, travaillant essentiellement au nez.

En vérité, ajouter ou non un trait d'eau dans son whisky est une affaire de goût personnel ! Bien sûr, il convient d'être prudent dans la dilution et de ne pas noyer, car on perdrait beaucoup de qualités en bouche. Lorsqu'on déguste un single malt brut de fût, qui peut titrer au-delà de 65 %, ne pas le réduire équivaut à se brûler dangereusement les papilles. Le petit conseil de votre caviste Ma cave à Whisky, une demi-cuillère à café d'eau fraîche dans 4 cl de whisky suffit, laissé agir 30 secondes sans remuer votre whisky, laisser le temps faire le travail.

Lors de la dilution du whisky, il faut également éviter l'eau du robinet, qui dénature les arômes, et opter plutôt pour l'eau la moins minéralisée possible.

Et quid des glaçons ?

Autant, ils seront les bienvenus dans un long drink, autant, ils bloqueront avec un froid trop intense la perception des arômes d'un single malt. L'ajout d'eau, comme vu précédemment, dût à la fonte du glaçon n'est pas forcement conseillé, ainsi que le mauvais goût et les dépôts qu'il peut y avoir. Si on a envie de rafraichir son verre voici 2 - 3 techniques que votre caviste spécialisé vous conseil.

Mettez votre verre de dégustation au réfrigérateur quelque minutes avant.

Utilisez des pierres ollaires ou pierre à whisky qui seront toujours à disposition dans votre congélateur.

Utilisez un socle en métal ou en pierres ollaires adapté à votre verre qui lui aussi restera dans votre congélateur prêt à être utilisé.

Quel verre à Whisky choisir?

Disons-le d'emblée, il faut bannir les verres ballon de la taille d'un mini-aquarium pour poissons rouges dans lesquels les notables avaient l'habitude de déguster leur cognac en digestif ! Ce type de verre qu'ils tenaient entre leurs mains pour réchauffer le liquide, et donc exacerber l'alcool, vous prive du plaisir de la dégustation.

Le verre idéal pour déguster un single malt est le verre tulipe avec un pied (de manière à ne pas chauffer l'alcool, justement) et un bord étroit. Le verre Glencairn en a la bonne illustration, sa forme évasée concentre les arômes sans les emprisonner.

Si on boit un blend (généralement en long drink ou étendu), on choisira un verre droit et cylindrique que l'on nomme tumbler.

Les étapes de la dégustation du whisky

Il faut d'abord prendre son temps et se concentrer sur quelques points essentiels.

La robe

Accordez-vous quelques secondes pour contempler votre verre (à condition que votre single malt ne soit pas coloré au caramel!). Certains single malts sont très pâles, proches de la couleur d'un vin blanc. N'en déduisez pas qu'ils seront insipides. C'est tout simplement qu'ils ont vieilli dans des fûts de refill (second remplissage) et que le bois ne leur a pas communiqué beaucoup de couleur. L'amateur doit apprendre à apprécier ces couleurs très claires qui ne préjugent absolument pas de l'intensité du nez ou de la structure en bouche. Autre cas de figure, des reflets rose, orange ou rouge indiquent un affinage en fût de Porto ou de vin rouge.

Le nez

Si vous avez dans votre verre une eau-de-vie qui titre 40 % ou 43 % ou même davantage, surtout si vous dégustez un whisky brut de fût, n'allez pas plonger le nez dans votre verre : vous l'agresseriez. Placez votre nez sur le bord du verre et humez. Prenez votre temps. Appréciez les arômes maltés, fruités, épicés, tourbés, iodés... Une grande partie du plaisir est dans l'odorat. Après quelques minutes, humez à nouveau. Au deuxième nez, vous percevrez plus d'arômes boisés ou épicés.

En déposant quelques gouttes sur le dos de votre main et en le frottant, vous capterez le caractère malté de votre whisky : paille, herbe coupée, herbe brûlée, foin chauffé par le soleil, arôme d'étable, farine maltée, feu de broussailles... Tout un monde de parfum fabuleux ! C'est un peu l'ADN de votre whisky que vous apprécierez ici. 

La bouche

Portez le verre à votre bouche, buvée une gorgée et faites-la rouler sur et autour de votre langue. La texture (le corps) du liquide donne la sensation en bouche : fluide, il communiquera une sensation de légèreté ; plus gras, il apportera une impression de plénitude. On dit que le corps est léger, moyen, plein, charpenté, etc. L'attaque en bouche (les premières impressions) peut être vive et puissante, ou moelleuse avec de la rondeur, la sensation de l'alcool étant alors atténuée. Au fur et à mesure que votre gorgée de whisky se répandra en bouche, un bouquet de saveurs se révèlera à vous: florales, fruitées, maltées, épicées, boisées ou miellée... 

Ces whiskies de dégustation s'apprécient en doses modérées : 2 centilitres suffisent pour un grand moment de plaisir olfactif et gustatif. 

Soyez prêt à rencontrer tout un univers de sensations qui resteront gravées dans votre mémoire.

Où trouver des conseils en matière de dégustation de Whisky ?

Ma cave à Whisky, votre caviste sur Epron au porte de Caen, vous fera découvrir cette univers autour du savoir-faire de la dégustation lors de ses soirées masterclass ou bien profitez des nombreuses formules dégustations. Pour les découvrir cliquez sur le lien " formules dégustation"